HOUNDE GOLG OPERATION S.A : La coulée du premier lingot pour fin 2017.

 Le Président du Faso a procédé le 30 juin 2016 à Houndé dans la région du TUY au lancement des travaux de construction de la mine d’or de la société « Houndé Gold Opération S.A ». En perspective, 8 tonnes d’or,  75millards de chiffres d’affaires et environ 1.500 emplois seront générés  par l’exploitation de cette mine d’or.

C’est en présence du Président du Faso, du Président de l’Assemblée Nationale, du Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières et du PDG d’Endeavour Mining, que le top de départ des travaux de construction de la mine d’or de HOUNDE a été donné.

Ce qui fait un total de 10, le nombre de mines en exploitation au Burkina Faso.

Située dans la région du TUY précisément à HOUNDE, cette exploitation s’étend sur une superficie de 23,19 km2, avec des réserves estimées à 48, 210 tonnes d’or pour une exploitation sur 10 ans au moins. Le permis d’exploitation signé en Février 2015 entre l’Etat Burkinabè et la Société HOUNDE Gold Opération S.A est assorti d’une convention notifiant les parts de chaque partie soit 10% pour l’état Burkinabè et 90% pour Endeavour Mining.

Le Président du Faso, à l’instar des officiels qui ont pris la parole lors de cette cérémonie, ont souhaité que la mine soit une opportunité de promotion d’emplois pour la population surtout pour les jeunes. Pour ce faire, Roch Marc Christian KABORE a demandé aux responsables miniers de respecter leurs engagements vis-à-vis des populations.

Selon les dires du PDG d’« Endeavour Mining » Sebastien Montessus, cette mine va créer 1.500 emplois directs et indirects, dont 95% de locaux, pendant la phase de construction et 7.500 pendant la phase d’exploitation. Le premier lingot est attendu pour fin 2017. Il est également attendu 6 à 8 tonnes d’or par an avec un chiffre d’affaires de 75 milliards de FCFA. La mine d’or de Houndé et Karma (une autre mine rachetée par Endeavour Mining), injecteront dans le budget de l’état plus de 20 milliards sous forme d’impôts et taxes.

Le Pr Alfa Oumar Dissa, Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières a, quant à lui, formulé un message de management des conflits en direction des populations et des responsables miniers. Il a invité la population, les autorités, et les responsables miniers « a toujours privilégié la voie du dialogue pour résoudre les problèmes qui pourraient survenir dans le cadre de cette coexistence», qu’il souhaite pacifique. 

                                                                                                         Amadou ARDHO DICKO