Lancement de la production industrielle de la Mine d’or de Yaramoko par Roxgold Sanu : 3,1t d’or attendu par an sur 10 ans

Le jeudi 07 juillet 2016, s’est tenue à Bagassi, Province des Balé, la cérémonie de lancement de la production de la mine d’or de Yaramoko dont l’exploitation est assurée par la société minière canadienne Roxgold Sanu. C’est le premier Ministre Paul Kaba THIEBA qui a procédé à l’inauguration suivie de la coulée du premier lingot de 20 kg.

Deuxième mine souterraine du Burkina après la mine de Zinc de Perkoa, et neuvième sur le plan mondial, la mine d’or de Yaramoko, avec ses 15,80g/t fait partie des vingt (20) gisements d’or ayant les plus fortes teneurs au monde.

Avec une production annuelle estimée à plus de 100 000 onces soit 3,1t d’or sur 10 ans, cette mine permettra d’accroitre la production annuelle de l’or du pays qui passe de 42 à 46t, selon les précisions du chef du Gouvernement. Pour Paul Kaba THIEBA « l’or est aujourd’hui le principal pourvoyeur de recettes d’exportation de notre pays … ». Raison pour laquelle, le gouvernement s’est engagé, a dit le Ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières le Pr Alfa Omar DISSA, à faire du secteur minier, un moteur de développement socio-économique de notre pays. La mine d’or de Yaramoko est le fruit du partenariat entre la société canadienne et l’Etat burkinabè, qui détient 10% des actions. En termes de recettes fiscales, cette mine va rapporter plus de 100 milliards de F CFA à l’Etat burkinabè sur la période de 10 ans.

Pour les responsables de Roxgold Sanu, « Yaramoko » est une société minière qui se dit citoyenne. Aux dires du Président Directeur Général John DORWARD, les actions de sa société seront toujours axées sur les réalisations sociales et la préservation de l’environnement. Le Ministre en charge des Mines, quant à lui, a saisi l’occasion, à cette cérémonie d’inauguration de la production industrielle, pour exhorter la société Roxgold Sanu, à promouvoir la main d’œuvre locale. Déjà plusieurs centaines d’emplois directs sont annoncés. Le Pr Alpha Omar DISSA a également invité, d’une part la population à soutenir ce projet et à saisir cette opportunité pour développer des biens et des services à offrir à la société minière. D’autre part, le Ministre DISSA a appelé les administrations déconcentrées et les collectivités à créer des cadres permanents de dialogue tripartite afin de prévenir tout malentendu, car, a-t-il martelé « sans la paix et la quiétude, aucun investisseur … ne prendra le risque de s’installer chez vous ».

C’est tout en rassurant les Partenaires Techniques Financiers de l’engagement du Gouvernement à assurer une exploitation sécurisée de toutes les mines et projets installés sur le sol burkinabè, que le Pr Alpha Omar DISSA a annoncé la tenue de la première édition de la Semaine des Activités Minières d’Afrique de l’Ouest (SAMAO) prévue du 22 au 24 septembre 2016 à Ouagadougou sous le thème : « Secteur minier : enjeux et perspectives pour un développement socio-économique durable au Burkina Faso ».

Aïcha BARRO