La Direction Générale de l'energie

Paragraphe 2 :   La Direction Générale de l'Energie (DGE)

ARTICLE 33 :   La DGE est chargée:

  • de concevoir, élaborer, coordonner et appliquer la politique du gouvernement dans le domaine de l'énergie;
  • d'élaborer les plans énergétiques du pays ;
  • d'élaborer les bilans énergétiques et les programmes de maîtrise d'énergie ;
  • de coordonner les activités liées aux problèmes énergétiques dans le cadre des plans nationaux de développement ;
  • de collecter, centraliser, exploiter et synthétiser toutes les informations et dossiers existants et relatifs au projet Noumbiel et d'en faire une base de données ;
  • de collecter et faire la synthèse de toutes les informations sur les études et les projets en cours ou déjà réalisés dans la zone, sur le même cours d'eau ou ses affluents ;
  • de préparer des termes de référence (TDR) pour une étude de préfaisabilité en vue du redimensionnement du projet pour prendre en  compte les aspects non énergétiques du projet ainsi que le volet environnement ;
  • de contribuer à identifier des partenaires potentiels et à la rechercher les financements nécessaires pour mener des études de faisabilité du projet ;
  • de rechercher de nouveaux sites de centrales hydroélectriques et élaborer des fiches techniques en vue de les soumettre aux bailleurs de fonds.

La Direction Générale de l'Energie comprend:

  • une (1) Direction de l'Energie Electrique (DEE) ;
  • une (1) Direction des Energies Renouvelables et des Energies Traditionnelles (DERET) ;
  • une (1) Direction des Hydrocarbures (DH) ;
  • une (1) Direction de Promotion des Economies d’Energie (DPEE).


ARTICLE 34 : La Direction de l'Energie Electrique est chargée:

  • de collecter les données sur l'énergie électrique, en collaboration avec  les acteurs du sous-secteur ;
  • de contribuer à l’élaboration de toute politique d'électrification du pays en  collaboration avec les services des ministères concernés ;
  • de contribuer à l’élaboration de toute politique d'interconnexion ;
  • de proposer des mesures administratives, financières et techniques propres à assurer la couverture du territoire national en énergie électrique;
  • de centraliser les résultats des différents travaux  d'électrification et tout autre document que les services et organismes, entreprises et particuliers sont susceptibles d'acquérir à l'occasion de leurs activités ;
  • de tenir à jour, une fiche technique de tous les projets  en cours dans le pays ayant un volet électricité ;
  • de contrôler les infrastructures liées à la production, au transport et à la distribution de l'énergie électrique ;
  • de contribuer, en relation avec les services compétents des ministères concernés, à la fixation et à la régulation des tarifs de l'électricité.                             

ARTICLE 35 :   La Direction des Energies Renouvelables et des Energies Traditionnelles est chargée :

  • de contribuer à l’élaboration de  toute politique d'évaluation et de mise en valeur des ressources énergétiques alternatives dont les indices sont signalés dans le pays ;
  • de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre des  politiques et programmes d'approvisionnement du pays en énergies traditionnelles ou en combustibles de substitution, en  collaboration avec les services des ministères concernés ;
  • de contribuer à une meilleure valorisation et utilisation des énergies renouvelables ;
  • de contribuer à la promotion de la recherche et de la diffusion des technologies liées aux énergies renouvelables ;
  • d'élaborer et de faire appliquer la réglementation en matière de distribution des équipements solaires ;
  • d'élaborer et de tenir à jour une fiche technique de tous les projets en cours dans le pays ayant un volet énergies traditionnelles et/ou énergies renouvelables;
  • de collecter les données sur les énergies renouvelables et les énergies traditionnelles en collaboration avec les acteurs du sous-secteur.

ARTICLE 36 : La Direction des Hydrocarbures est chargée :

  • de collecter les données sur les hydrocarbures en collaboration avec les acteurs du sous-secteur ;
  • d'élaborer et de faire appliquer les stratégies d'approvisionnement du pays en produits pétroliers en collaboration avec les services des ministères concernés ;
  • de tenir à jour une fiche technique de tous les projets du sous-secteur en cours dans le pays ;
  • de proposer des programmes visant à améliorer la couverture du pays en produits pétroliers ;
  • de contrôler les infrastructures liées à l'approvisionnement, au stockage et à la distribution  des hydrocarbures ;
  • d'élaborer et de faire appliquer toute réglementation en matière de distribution des hydrocarbures ;
  • de tenir une fiche de suivi des stocks du pays ;
  • de contribuer, en relation avec les services compétents des ministères concernés, à la régulation des prix des hydrocarbures ;
  • d’examiner et de donner un avis sur les dossiers de demande d'ouverture des stations services et des pompes mélangeurs.

ARTICLE 37 :   La Direction de la Promotion des Economies d’Energie est chargée :

  • de contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre de toute politique de maîtrise de l’énergie ;
  • de réaliser des audits énergétiques périodiques dans les secteurs de l’administration, de l’industrie, du transport et des services ;
  • d’élaborer les textes réglementaires pour la promotion des économies d’énergies ;
  • de développer des projets de démonstration dans le domaine de la maîtrise de l’énergie ;
  • de promouvoir les activités de renforcement de capacités des acteurs dans le domaine de la maîtrise de l’énergie ;
  • de mettre en œuvre des programmes nationaux de sensibilisation et d’éducation dans le domaine de la maîtrise de l’énergie ;
  • de réaliser des études et des évaluations des projets de maîtrise  de l’énergie ;
  • de réaliser des études portant sur l’atténuation  des émissions de gaz à effets de serre liées à la consommation de l’énergie.